Type
Article
Titre
Les réformes des systèmes de retraite en Europe
Dans
Revue de l'OFCE
Auteur(s)
CHAGNY Odile - Observatoire français des conjonctures économiques (Auteur)
DUPONT Gaël - (Auteur)
STERDYNIAK Henri - Observatoire français des conjonctures économiques (Auteur)
VERONI Paola - Observatoire français des conjonctures économiques (Auteur)
Numéro
78
Pages
98 - 208 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.078.0097
Mots clés
Retraite, Réforme
Résumé
FR
La question des retraites est une des plus importantes auxquelles les pays d’Europe sont confrontés. Du fait de l’allongement de la durée de vie et de la baisse de la fécondité, le ratio de dépendance démographique en Europe devrait passer de 39,5 % en 2000 à 79,5 % en 2040. Toutefois, l’ampleur des déséquilibres sera réduit si l’Europe retrouve le plein emploi et si les taux d’activité augmentent, en particulier pour les personnes de 55 à 65 ans. A revenu relatif fixe des retraités, la part des retraites dans le PIB devrait passer de 12,5 à 18,3 %. Les systèmes de retraite sont complexes et divers en Europe. Dans la plupart des pays d’Europe continentale, le pilier de l’assurance sociale du salaire, financée par répartition, est dominant. Le modèle d’Europe du Nord combine un généreux système public par solidarité et un pilier par capitalisation. Enfin, le modèle anglo-saxon est dominé par le système de fonds de pensions. La plupart des pays ont déjà mis en place des réformes importantes. Cinq stratégies sont envisageables : accepter la hausse des taux de cotisations ; reculer l’âge de départ à la retraite ; réduire le montant des retraites publiques ; mettre en place des systèmes complémentaires par capitalisation ; préfinancer les retraites publiques en constituant des réserves. Chacune de ces stratégies présente des difficultés et des risques. Jusqu’à présent, et conformément au principe de subsidiarité, ces réformes ont été conduites dans un cadre national. Toutefois, le marché unique exacerbe les exigences de compétitivité et entraîne des risques de moins disant social ; la hausse prévisible des dépenses publiques de retraites entre en conflit avec la stratégie de baisse des prélèvements obligatoires et des dépenses publiques qu’impulse la Commission européenne. La Commission et le Conseil se sont saisis de la question des retraites. L’article propose quelques réflexions pour une stratégie commune. Des fiches décrivent plus précisément les réformes entreprises dans les principaux pays de l’Union. Dans certains pays, aucun plan d’ensemble n’a été adopté (Belgique, France, Grèce). Les Pays-Bas et le Danemark comptent sur le développement des fonds de pensions, mais maintiennent une retraite de base généreuse. La Suède et l’Italie ont transformé leur système public en un système à cotisations définies. La Finlande préfinance son système public de retraite. La Suède et l’Allemagne développent des systèmes complémentaires de retraites par capitalisation. Le Royaume-Uni envisage une forte baisse des retraites publiques et le développement des fonds de pensions. La convergence n’est guère à l’ordre du jour.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT