Type
Article
Titre
Associations et bureaucratisation : perspectives africaines
Dans
Emulations
Auteur(s)
CARBONNEL Laure - Institut historique allemand (IHA) (Auteur)
DIALLO Kamina - Centre de recherches internationales (Auteur)
DOUMBIA Lamine - Université de Bayreuth (Auteur)
Éditeur
BE
Numéro
37
Pages
7 - 22 p.
ISSN
20305656
Mots clés
associations, bureaucratisation, Afrique
Résumé
FR
Les associations en Afrique, comme ailleurs, n’ont eu de cesse de se multiplier (Almeida-Topor, Georg, 1989) au point que Lester L. Salamon parle déjà en 1994 d’une « révolution associationnelle globale » aussi signifiante que la montée de l’État-nation (Salamon, 1994 : 109). Le champ de recherche est bien balisé, les associations constituant un champ d’études central en sciences sociales (Agulhon, 1978 ; Cottin-Marx, 2019 ; Diop, Benoist, 2007 ; Laville, Sainsaulieu, 2004 [1997] ; Tostensen, Tvedten, Vaa, 2001). Elles sont un point d’entrée privilégié pour analyser des domaines sociaux variés (culture, santé, activité professionnelle, religion), ou les catégories de personnes qu’elles réunissent (par exemple, associations paysannes, associations de jeunes, associations féminines). De nombreux travaux se sont intéressés à la trajectoire de leurs acteurs, aux fonctions sociales qu’elles remplissent, ou encore aux associations en tant qu’espace de gouvernance intermédiaire entre l’État et les citoyens (Bierschenk, Chauveau, Olivier de Sardan, 2000 ; Blundo, Le Meur, 2009 ; Diop, Benoist, 2007 ; Tostensen, Tvedten, Vaa, 2001)...

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT