Type
Article
Title
Le capital social révolutionnaire. L’exemple de la Syrie entre 2011 et 2014
In
Actes de la recherche en sciences sociales
Author(s)
BACZKO Adam - (Author)
DORRONSORO Gilles - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Author)
QUESNAY Arthur - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Author)
Editor
FR : Le Seuil
Volume
2016/1-2
Number
211-212
Pages
24 - 35 p.
ISSN
03355322
DOI
10.3917/arss.211.0024
Keywords
Syrie, mobilisations collectives, capital social, révolution
Abstract
FR | EN | DE | ES
Les auteurs montrent – dans le contexte de la guerre civile syrienne – comment l’appartenance à des groupes de manifestants contre le régime constitue un capital social autonome à la fois du capital social antérieur et des autres formes de capital, notamment économique et culturel. Il montre ainsi comment un événement permet la formation de capital. Le capital social n’apparaît pas comme un simple démultiplicateur des capitaux économiques et culturels existants, mais possède sa propre logique de formation et d’accumulation. Dans une phase ultérieure, ce capital social se convertit en positions au sein des institutions révolutionnaires, qui apparaissent alors comme du capital social objectivé. Les dotations initiales en capitaux redeviennent alors déterminantes pour comprendre la probabilité d’accès à différentes positions.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT