Type
Article
Titre
L'Italie, porte d'entrée de l'Europe
Dans
TDC - Textes et documents pour la classe
Numéro
1123 (septembre 2019)
Pages
en ligne - p.
ISSN
03956601
Mots clés
immigration, Italie, Union européenne
Résumé
FR
ON SE SOUVIENT D’UNE PHOTO DE 1991 : des cargos débordant d’Albanais cherchaient à atteindre Brindisi ; une image souvent utilisée comme symbole de l’Europe envahie par l’immigration depuis l’ouverture à l’est. Parmi les pays européens les plus affectés par la « crise » migratoire survenue en Méditerranée (révolutions arabes de 2011, arrivées de Subsahariens ayant travaillé en Libye, crise syrienne), l’Italie est, avec la Grèce, en première ligne pour les nouvelles arrivées en Europe, car elle est située à un point stratégique du passage en Méditerranée centrale, et du fait du rôle de la Libye comme sas de trafic irrégulier. Le 1er janvier 2017, d’après le Système d’observation permanente des migrations (Sopemi, rapport 2018), on comptait 5 millions d’étrangers en Italie, soit 8,3 % de la population totale, ce qui faisait de l’Italie le troisième pays d’immigration, après l’Allemagne et le Royaume Uni, devant l’Espagne et la France.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT