Type
Article
Titre
Pourquoi les femmes occupent-elles moins de postes à responsabilité ? : Une analyse des promotions universitaires en économie
Dans
Sciences Po LIEPP Policy Brief
Auteur(s)
BOSQUET Clément - Spatial Economic Research Center (Auteur)
COMBES Pierre-Philippe - Département d'économie (Auteur)
GARCIA-PEÑALOSA Cecilia - Aix-Marseille School of Economics (Auteur)
Éditeur
Paris : Laboratory for Interdisciplinary Evaluation of Public Policies
Numéro
14
Pages
1 - 6 p.
Mots clés
Gender, Ambition, economics, anticipation, discrimination, Genre, Ambition, économie, anticipation, discrimination
Résumé
FR | EN
Si les écarts entre les hommes et les femmes de taux d'emploi global et de salaires, à caractéristiques observables données, dont le type d'emploi, sont devenus très faibles, il n'en reste pas moins que les femmes occupent moins fréquemment des postes à haute responsabilité, mieux rémunérés. Notre étude sur le monde académique français en sciences économiques montre que les femmes ne sont pas discriminées lors des concours de promotion mais qu'elles postulent de 30 à 40% moins que les hommes à ces concours. Nous montrons également que cette différence n'est pas due à un coût à passer les concours plus élevé pour elles ou à une plus grande réticence à quitter des universités prestigieuses pour être promues. Les femmes postuleraient moins soit par anticipation d'une discrimination, soit par manque de confiance. Au-delà d'actions de long-terme, dès l'enfance, sur la confiance en soi visant à rendre les femmes plus enclines à "entrer en compétition'', rendre publics ces écarts de candidatures et de promotion (pour changer les anticipations de discrimination) et rendre automatiques les candidatures pourraient constituer des solutions pour réduire les écarts entre les hommes et les femmes de candidature à la promotion.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT