Type
Thèse de doctorat
Titre
La croyance et le désir : une approche tardienne des conflits hydriques
Titre traduit
Belief and Desire: A « Tardian » Approach to Water Conflicts
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
284 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique, mention Relations internationales
Mots clés
Environmental Politics, Transboundary Water Conflicts, Gabriel Tarde, Neuroscience, Politiques de l’environnement, Conflits hydriques transfrontaliers, Gabriel Tarde, Neurosciences
Résumé
FR | EN
Notre thèse explore deux anomalies quant aux théories sur les interactions hydriques transfrontalières. Le lac Victoria, où toutes les conditions matérielles, économiques et environnementales sont données pour les conflits, et pourtant la coopération s’impose. Et le fleuve Uruguay, où un régime institutionnel solide existait et les conditions environnementales étaient optimales, et pourtant la coopération fût brisée et le conflit éclata. Pour élucider l’énigme de ces cas, au lieu de sonder les aspects politiques et institutionnels des bassins, comme font certaines approches, ou ceux physiques, comme en font d’autres, nous proposons une autre voie. Notre démarche consiste à porter le regard vers ce qui donne naissance aux actions des agents en interaction avec leur milieu, à savoir la nature humaine et le fonctionnement du cerveau. Afin de conduire cette enquête, nous nous appuyions sur trois axes. Le premier est celui des entretiens que nous avons réalisés dans les bassins étudiés. Le deuxième est la sociologie de Gabriel Tarde, laquelle invite à une continuation actualisée d’un projet de recherche du social permettant l’intégration des développements scientifiques biologiques, évolutifs et cognitifs. Le troisième axe est celui des neurosciences, lesquelles confirment plusieurs intuitions tardiennes, et permettent de mieux cerner les aspects référant à la nature humaine dans son interaction avec la société et l’environnement. Notre enquête montre alors comment les dynamiques du conflit et de la coopération convergent dans la conscience, en tant que la clé qui, par-delà toute situation environnementale donnée, permet aux humains d’actualiser d’innombrables potentialités.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT