Type
Rapport
Titre
Enquête sur l'enquête 'Les réseaux économiques souterrains en cité de transit (1981-2010)' de Jean-François Laé et Numa Murard
Auteur(s)
VANDENBUNDER Jeremie - Centre de données socio-politiques de Sciences Po (Auteur)
GROSHENS Emilie - Centre de données socio-politiques de Sciences Po (Auteur)
Éditeur
Paris : beQuali
Pages
59 p.
Mots clés
bequali, entrepôt de données, enquête qualitative, données de la recherche, analyse secondaire, réanalyse, pauvreté, économie, bas quartiers, logement, aide sociale, vie quotitidienne, groupes sociaux
Résumé
FR
L’enquête « Les réseaux économiques souterrains en cité de transit » a été réalisée par Jean-François Laé, professeur émérite de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint Denis et Numa Murard, professeur émérite de l’Université Paris Diderot. Elle a la particularité d’avoir été menée en deux fois, puisqu’elle a donné lieu à une première enquête réalisée au début des années 1980 puis à un retour sur enquête en 2010. L’origine de cette recherche remonte à l’expérience de Jean-François Laé comme travailleur social dans une cité dite de transit de la ville d’Elbeuf, en Seine-Maritime. Après sa rencontre avec Numa Murard au CERFI (Centre d’études, de recherche et de formation institutionnelle), ils décident tous deux de réaliser cette enquête, ayant obtenu des financements de la CNAF (Caisse nationale des affaires familiales) et du ministère de l’Urbanisme et du Logement. Elle donnera lieu à la rédaction d’un rapport et à la publication d’un ouvrage en 1985, L’Argent des pauvres. Trente ans plus tard, les deux chercheurs décident de revenir sur les terrains de leur première enquête, dans le cadre d’un documentaire radiophonique. Un ouvrage sera publié suite à ce retour, intitulé Deux générations dans la débine et paru en 2012. Pour l’enquête initiale comme pour le retour sur enquête, les deux chercheurs se sont immergés en ethnographes dans la vie quotidienne des habitants de la cité de transit. S’ils se sont principalement focalisés sur la vie économique des enquêtés, ils ont ouvert un ensemble de thématique allant bien au-delà de ce que laisse à penser le titre de l’enquête. Si la méthodologie est particulière, la méthode d’exposition l’est tout autant puisqu’elle ressort de ce que Jean-François Laé et Numa Murard appellent la « sociologie narrative ». Le corpus de documents fourni par les chercheurs a trait aux deux étapes de cette recherche. Il réunit notamment un carnet de terrain et le rapport publié suite à la première enquête, de même que différentes notes préparatoires, des photos et des transcriptions d’enregistrements collectés lors du retour sur enquête. S’il est parcellaire du fait de la perte de certains documents, ce corpus donne une idée précise des méthodes d’enquête des deux chercheurs et ouvre des pistes de réutilisation, notamment dans un cadre pédagogique. Deux entretiens ont été réalisés par l'équipe beQuali avec les auteurs de l'enquête : le premier avec Jean-François Laé,Numa Murard et Fabien Deshayes au CRESPPA, le deuxième avec Jean-François Laé et Numa Murard au CDSP.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT