Type
Article
Titre
Identités contemporaines, traditions, communautés, sociétés
Dans
Revue d’éthique et de théologie morale
Auteur(s)
DONEGANI Jean-Marie - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
Éditeur
FR : Editions du Cerf
Numéro
251
Pages
51 - 64 p.
ISSN
12660078
Résumé
FR | EN
L’individualisme et le subjectivisme qui marquent la culture contemporaine modifient le rapport aux institutions et aux traditions. Celles-ci ne sont plus conçues comme des systèmes d’emprise auxquels on appartient mais comme des sources de sens auxquels on puise pour construire son identité. Les propositions de sens sont évaluées par les individus à l’aune de leur propre expérience et selon des critères d’utilité. Si l’on peut parler de fragilité des identités contemporaines, ce n’est pas en raison de leur indétermination mais de leur construction et de leur révision permanentes au gré des mobilités imposées aux individus. Et si ces identités se construisent dans un rapport expérientiel aux traditions et aux institutions, s’il s’agit toujours pour l’individu d’évaluer la portée et les conséquences des propositions éthiques et religieuses qu’il rencontre, cette attitude n’engendre pas nécessairement un solipsisme mais engage au contraire à une confirmation du croire par autrui, confirmation de type affinitaire et mutuel. Les communautés croyantes ont dès lors toute leur place dans cette quête individuelle de l’identité mais elles apparaissent davantage comme des sociétés électives, plurielles et transitoires que comme des communautés d’appartenance stables et univoques.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT