Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Armée sans frontière : redéploiement économique du pouvoir militaire dans la Turquie néolibérale

 

Notice

Type:   Thèse de doctorat
 
Titre:   Armée sans frontière : redéploiement économique du pouvoir militaire dans la Turquie néolibérale
Titre traduit:   Army without borders : economic reconfiguration of military power in a neoliberal Turkey
 
Auteur(s):   Corte-Real Pinto, Gabriela (PhD) - Centre d'Études Européennes et de Politique Comparée (Auteur)
 
Directeur de la thèse:   Hibou, Béatrice (1964-...) - Centre de recherches internationales (Directeur de thèse ou de mémoire)
 
Date de soutenance:   2012-12-06
 
Établissement de soutenance:   Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
 
Résumé:   [fr] Les points d’insertions économiques militaires turcs étudiés dans cette thèse par le prisme d'une fondation, d'une holding et d'un fonds extrabudgétaire partiellement militaires entre 1961 et 2007, remettent en cause l’ensemble des dichotomies théoriques qui séparent le civil du militaire, le privé du public, le coercitif de la douceur, l’économie du politique, le national de l’international. Cette thèse ne vise donc pas à situer le pouvoir militaire mais bien à mettre en avant par le biais d’instruments économiques hybrides, ses transformations ainsi que leurs significations politiques. La multiplication des instruments économiques militaires hybrides en Turquie ne signifie ni une simple dilution, ni une simple diffusion, ni même la domination des logiques économiques sur les logiques politiques mais bien un redéploiement inachevé, discret dans les deux sens du terme, du pouvoir militaire dans la société, sans application massive et directe de la force. Ils assurent ainsi une forme de « décharge », d’ i« interventionnisme oblique » étatique à travers des modalités indirectes passant par des intermédiaires privés, qui alimente la formation d’une armée tentaculaire, aux frontières poreuses et en perpétuelle reconfiguration. Sources d’autonomie dans l’hétéronomie cette extension discrète de l’armée et de ses relais reste toutefois réversible. Suivant les rapports de force du moment, ces points d’insertions économiques peuvent ainsi renforcer, délégitimer le pouvoir militaire et faire l’objet de réappropriations et de subversions par les citoyens.

[en] This study of ordinary economic integration of the Turkish army within the society, through the lense of a foundation, a holding and an extra-budgetary fund jeopardizes and delegitimates all the theoretical dichotomies which separate the civil from the military, the public from the private, the coercition from the consent, the economy from politics, the national from the international. Its question is not about locating the power but understanding its new way of circulation through economic instruments, and its political significations. The multiplication of hybrid economic mecanisms in Turkey does not mean neither a simple dilution, nor an exclusive dilution of power. Nor does it mean a progress of economic logics over political ones. Instead it signals a reconfiguration never stabilized, very thin and soft of Turkish military within Turkish and European every day life, favoring indirect form of government. Those mecanisms ensure an "oblique" form of state interventionism through private intermediaries, which fosters the formation of a sprawling and, to some extend, desired army without frontiers. Source of autonomy within the heteronomy, those relays are reversible. Depending in the configuration of power relations, those economic point of integration of the Army can either reinforce, delegitimate the military power or being subject to reappropriations by the Citizens.