Type
Article
Titre
La laïcité, dispositif d’usage du religieux par les gouvernants? Le cas de la Turquie
Dans
Eurostudia
Éditeur
CA : Centre canadien d'études allemandes et européennes
Volume
13
Numéro
1 (2018)
Pages
49 - 70 p.
ISSN
17188946
DOI
https://doi.org/10.7202/1064488ar
Mots clés
Turquie, vie politique, religion, laïcité
Résumé
FR | EN
La République de Turquie présente des modes de gouvernement du religieux spécifique. Le principe constitutionnel de laïcité équivaut à un contrôle par l’État du religieux. Une forme d’islam quasi-officiel est promue par les institutions publiques, prétendant monopoliser le champ religieux, aux détriments d’autres options religieuses. Cependant, ce dispositif n’est jamais parvenu à neutraliser le potentiel politique de la religion. La politisation des questions religieuses, en fait l’un des principaux objets de débat et de lutte politique. L’arrivée au pouvoir de gouvernements dominés par des partis issus de l’islam politique a-t-elle modifié le gouvernement du religieux? Les promesses de libéralisation n’ont pas donné lieu à une plus grande neutralité de l’État par rapport aux interprétations religieuses, malgré les condamnations de la Turquie par la CEDH pour discrimination religieuse. En revanche, les gouvernements du Parti de la Justice et du Développement ont renforcé l’appareil religieux d’État et promu la visibilité de l’islam dans l’espace public. On assiste donc au renforcement des usages de la religion à des fins politiques.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT