Type
Article
Titre
Edward Bernays et la fabrique du consentement
Dans
C@hiers de Psychologie politique
Numéro
38
ISSN
1776274X
Résumé
FR
Cet article a pour objet de faire le point sur l’état des connaissances disponibles et d’analyser de façon critique l’apport de Bernays à la fabrique du consentement, d’un point de vue autant théorique qu’empirique. « Il est désormais possible de modeler l’opinion des masses pour les convaincre d’engager leur force nouvellement acquise dans la direction voulue». Plus que toute autre, cette phrase d’Edward Bernays, publiée en 1928, a contribué à donner de lui, et ce jusqu’à nos jours, l’image d’un maître de la manipulation de masse et l’inventeur de la fabrique du consentement. A sa mort, en 1995, le New York Times le qualifie de « leader dans la fabrique de l’opinion ». Son biographe, Larry Tye, le qualifie quant à lui de « Père du Spin ». Traduit en français en 2007, son livre connaît un succès durable en librairie tandis que le documentaire que lui a consacré Jimmy Leipold en 2018 a popularisé davantage encore dans notre pays celui que le magazine Life a classé en 1990 parmi les 100 Américains les plus influents du siècle. En revanche aucun travail à caractère scientifique ne lui a encore été consacré en France, et l’image que l’on a de lui doit beaucoup à la légende qu’il a savamment et patiemment construite, à travers notamment ses livres, ses articles et ses deux autobiographies. Il faut en effet avoir à l’esprit que, ayant vécu 103 ans, Edward Bernays a survécu à tous ses concurrents ou contradicteurs potentiels, ce qui lui a permis d’avoir le dernier mot et d’enjoliver constamment son action. Il ne faut pas non plus perdre de vue qu’il a fait profession d’influencer la perception de ses clients, au besoin en manipulant le grand public. Or, le premier client d’Edward Bernays a toujours été Edward Bernays. Cet article a par conséquent pour objet de faire le point sur l’état des connaissances disponibles et d’analyser de façon critique l’apport de Bernays à la fabrique du consentement, d’un point de vue autant théorique qu’empirique.

Contenu
1. L’inventeur de techniques de publicité recourant au consentement à l’autorité 2. La Grande Guerre, creuset de la fabrique du consentement 3. De la « fabrique du consentement » de Lippmann au « façonnage de l’opinion publique » de Bernays 4. La propagande selon Bernays, une science appliquée 5. Un ingénieur du consentement à la consommation 6. Bernays a-t-il persuadé les femmes américaines de fumer ? 7. Le précurseur de l’industrie du mensonge 8. Un « empoisonneur professionnel de l’opinion publique »
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT