Type
Entretien
Titre
Génocides et autres massacres...
Dans
Politique internationale
Auteur(s)
SÉMELIN Jacques - Centre de recherches internationales (Celui qui est interviewé)
HOFNUNG Thomas - Libération (Intervieweur)
Éditeur
FR : Politique internationale
Numéro
103
Pages
377 - 402 p.
ISSN
02212781
Mots clés
Prise de conscience, Génocide au Rwanda, Génocide bosniaque
Résumé
FR
- Thomas Hofnung - Après la Seconde Guerre mondiale, il a fallu une vingtaine d'années pour que le monde prenne véritablement conscience de la portée de l'élimination des Juifs d'Europe. Dix ans après le génocide commis au Rwanda contre les Tutsis et les Hutus modérés, pensez-vous que nous avons aujourd'hui mesuré l'ampleur de cet événement ? - Jacques Sémelin - J'en doute encore, même si l'on observe certains signes encourageants. Par exemple, le musée de l'Holocauste de Washington s'intéresse au Rwanda. Ses responsables ont récemment invité le général Dallaire, l'ancien commandant de la Minuar à Kigali, à venir raconter son expérience. Les spécialistes de la Shoah considèrent généralement que ce qui s'est passé au Rwanda a bel et bien été un génocide. Mais ils ne diraient pas la même chose de la Bosnie... Nous allons y revenir. À l'inverse, on peut noter que, l'été dernier, France Culture a diffusé une série d'émissions intitulée : "Rwanda, un génocide oublié." Bref, il est clair que, hormis la communauté des experts, rares sont ceux qui ont véritablement compris l'importance, l'horreur de cet événement. En fait, il a fallu attendre ce 10è anniversaire pour que nombre d'articles de presse, de livres, d'émissions de radio et même de télévision nous rappellent l'invraisemblable monstruosité de ce qui s'est déroulé en à peine 100 jours d'avril à juin 1994. [Premier paragraphe de l'entretien]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT