Type
Article
Titre
La fin du Reaganisme : présentation
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
39
Numéro
4
Pages
453 - 455 p.
ISSN
00352950
Mots clés
Etats-Unis, reaganisme, libéralisme
Résumé
FR
On sait que les Etats-Unis, si présents en France dans le discours politique comme dans les pratiques savantes, prêtent à toutes sortes de confusions, de caricatures et de clichés. Le reaganisme n'a pas échappé à ce destin qui semble caractériser les produits d'outre-Atlantique. Des Etats-Unis on passe sans cesse à l'Amérique indéfinie, rêve confus et pluriel pouvant alimenter toutes les extases, toutes les reconversions, tous les éloignements exotiques et délectables. L'importation du reaganisme a donc suivi celle de bien d'autres prêts-à-penser pour être immédiatement réduite à ses fonctions en propre: le reaganisme, c'est le libéralisme retrouvé, la « révolution conservatrice » en marche, le droit sans l'Etat, etc. En symétrie, on égrène le chapelet des amertumes : si l'Empire contre-attaque, c'est que son capitalisme sauvage et moralisateur finit de racheter nos dernières entreprises ; l'Amérique idéologue mais impuissante se paie un dernier lifting sur la voie d'un inévitable déclin; vulgate au service du négoce international, le reaganisme n'est pas plus qu'une foire médiatique. [Premier paragraphe]
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT