Type
Article
Titre
Innovation, complexité, et crise de l’État moderne
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
38
Numéro
3
Pages
325 - 347 p.
ISSN
00352950
DOI
10.3406/rfsp.1988.411425
Mots clés
crise de l'Etat moderne, politique scientifique, société civile
Résumé
FR
La désarticulation des rapports entre science et politique semble nourrir la crise de l'Etat moderne. La thématique de l'innovation, omniprésente, en est le symptôme le plus visible. En effet, si la notion de politique scientifique, bâtie pour et par l'Etat-providence autour de grandes opérations publiques, fait l'objet de multiples critiques, les politiques d'inno-vation ne peuvent répondre du déficit de légitimation provoqué par l'activité technicienne. C'est dire que l'innovation devient, à travers sa qualité de politique publique, le registre discursif et stratégique d'un nouvel équilibre entre la science et le politique comme entre l'Etat et la société civile. L'innovation suscite en effet un discours de la complexité. Néanmoins, le recours systématique à des métaphores scientifiques confère à ce discours un caractère plurivoque. Cela conduit en effet à créer un espace théorique où l'on peut reconstruire les rapports entre science et politique suivant des schémas idéologiques fort différents.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT