Type
Thèse de doctorat
Titre
Evaluating representation from citizens perspective: Concepts of congruence, context and Europeans' representational judgments
Titre traduit
L’évaluation de la représentation politique du point de vue citoyen: Congruence, contexte et jugements sur la représentation politique en Europe
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
246 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique
Mots clés
Representation, Comparative politics, Political parties, Public opinion, Représentation, Politique comparée, Partis politiques, Opinion publique
Résumé
FR | EN
Dans cette thèse, nous proposons d’évaluer la représentation politique en Europe, tout en insistant sur la nécessité de considérer le point de vue individuel du citoyen. Nous développons ainsi une perspective nouvelle et originale sur la congruence entre les citoyens et les partis politiques. De plus, nous analysons la manière dont le système partisan affecte cette congruence au niveau micro et macro et, par conséquent, la manière dont celle-ci influence la satisfaction des citoyens envers le système politique. Nous nous appuyons tout d’abord sur le concept de représentation chez Pitkin, ainsi que les théories récentes sur le rôle des représentants. Ce faisant, l’importance des partis politiques, en particulier dans le contexte européen, est rappelée. Nous abordons ensuite la recherche sur l’opinion publique et la façon dont cette dernière analyse la relation entre les citoyens et l’Etat. Dans un troisième temps, nous revenons sur les approches qui combinent la recherche sur les partis politiques et l’opinion publique, en nous concentrant en particulier sur le concept de congruence. Toutefois, ces recherches présentent des lacunes, auxquelles nous proposons de remédier en développant une nouvelle approche de la relation entre les citoyens et les partis politiques. A partir d’une compréhension normative différenciée de la qualité de la représentation, des nouvelles normes pour juger la représentation du point de vue des citoyens sont présentées et de nouveaux concepts de congruence au niveau micro sont développés. Ce faisant, nous élaborons une typologie innovante de la congruence entre les citoyens et les partis politiques, reposant sur neuf concepts différents, introduits à travers (1) l'identification des critères d'évaluation de la représentation et (2) la formulation des normes pour l'évaluation de la représentation. Ces normes sont alors concrétisées en des indicateurs empiriques. Nous commençons par décrire, dans une optique comparative, la congruence entre les États membres de l'UE pour l'année 2014. Nous explorons ensuite la relation entre le système partisan et la congruence au niveau micro et macro, mettant ainsi en lumière l’impact du système partisan sur la congruence en fonction des divers concepts utilisés. Au niveau micro, l’analyse montre que la relation entre un concept de la congruence et le système partisan est stable et ne diffère pas, quel que soit l’enjeu. Au niveau macro, en revanche, les effets ne sont pas systématiques, mais varient en fonction des enjeux. Ces résultats éclairent sous un nouveau jour la relation entre le système partisan et la représentation, et contribuent ainsi à sa meilleure compréhension. Enfin, les effets de la congruence sont analysés à l'aide de modèles multi-niveaux, de façon à démontrer comment la congruence influence les jugements des citoyens sur la représentation politique. Il est démontré qu’au niveau micro, cette influence est systématique ; toutefois, l’intensité de cet effet varie selon l’enjeu. De ce point de vue, les enjeux qui importent le plus sont l’intégration européenne, la redistribution et la politique fiscale. En conclusion, notre recherche enrichit le débat théorique sur les partis politiques ; nos résultats permettent une meilleure compréhension de la représentation et expliquent la présumée « crise de la représentation », ouvrant de nouvelles pistes de recherches pour le futur.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT