Type
Article de presse ou magazine
Titre
Un sentiment de supériorité devenant celui d’impunité (Interview)
Éditeur
FR
ISSN
02426870
Résumé
FR
Affaire Cahuzac. Comptes cachés, montages sophistiqués, mensonges devant les députés : condamné à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale en 2016, Jérôme Cahuzac l’ex-ministre du Budget est jugé en appel à Paris, à partir d’aujourd’hui. Retiré de la vie politique, défendu par la star du barreau Éric Dupond-Moretti, Jérôme Cahuzac pourrait tenter de devenir un « simple » fraudeur, soustrayant 3,5 millions d’euros. Et non le démenti vivant et cinglant du début du quinquennat Hollande que la finance était l’adversaire. Car la fraude de l’ancien héraut de la lutte contre l’évasion fiscale à Bercy restera comme le plus retentissant scandale du mandat de François Hollande, une tache indélébile sur la « République exemplaire » promise. « Une faute pénale d’une exceptionnelle gravité, destructrice du lien social et de la confiance des citoyens dans les institutions de l’État », alla jusqu’à écrire dans son jugement le tribunal correctionnel de Paris. Une question demeure : qu’est-ce que le cas Cahuzac a vraiment changé ?
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT