Co-auteur
  • WIHTOL DE WENDEN Catherine (3)
  • BASSI Marie (2)
Type de Document
  • Article (1)
  • Livre (1)
  • Partie ou chapitre de livre (1)
  • Numéro de périodique (1)
  • Voir plus
in Hommes et migrations Sous la direction de WIHTOL DE WENDEN Catherine, BERTOSSI Christophe Publié en 2017-04
75
vues

0
téléchargements
Ce dossier compare, sur plusieurs pays européens, les représentations de l’islam dans l’espace public et la manière dont les débats politiques ou médiatiques abordent la question de la présence des musulmans sur leur territoire. Cette comparaison est complétée par quelques études sur la manière dont la société civile et les institutions mènent des actions pédagogiques ou culturelles pour modifier le regard porté sur cette religion et favoriser le « vivre ensemble ».

Les militaires français issus de l'immigration ont longtemps compté sur l'armée pour effacer les préjugés sociaux et culturels dont ils font l'objet. Mais sont-ils des militaires comme les autres ou constituent-ils une population spécifique ? Comment l'armée offre-t-elle à certains l'opportunité de voir disparaître leur " visibilité " derrière l'uniforme et le drapeau ? En ces temps de " menace islamiste ", quelle place est faite aux soldats musulmans ? Pour la première fois en France, deux politologues ont été autorisés à mener une vaste investigation dans l'armée, au ministère de la Défense et auprès de Français issus de l'immigration entrés dans le métier des armes. Les témoignages qu'ils ont recueillis ébranlent bien des idées reçues : alors que l'armée entend leur offrir une " seconde chance ", les militaires issus de l'immigration sont souvent assimilés à un groupe à part. Ethnicisés, mis à distance par leurs homologues et leur encadrement immédiat, ils sont victimes de discriminations sociales, ethniques, religieuses ou sexuelles. Une enquête unique. (Résumé éditeur)

41
vues

0
téléchargements
Au début de l’année 2017, suite à son élection à la présidence des États-Unis, Donald Trump a interdit l’accès du territoire américain aux ressortissants de sept pays « musulmans », brandissant la menace islamiste et terroriste et le désécuritaire. Déjà, le thème de la fracture des civilisations énoncée par Samuel Huntington dans son ouvrage publié en 1991, The Clash of Civilisations, avait trouvé un écho dans les attentats du 11 septembre 2001 et ceux survenus en Europe depuis le milieu des années 1990 jusqu’en 2016 (France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Allemagne)...

A partir d'une enquête de terrain réalisée au printemps 2010, cette étude part d'un constat empirique : des Marocains vivant dans un pays du Nord (France, Suède, États-Unis, Canada) et qui, pour certains, y sont nés et y ont toujours vécu, décident de s'installer définitivement au Maroc pour créer leur propre structure entrepreneuriale ou y exercer une activité salariée. A rebours des idées reçues sur l'opposition entre "intégration" et "double allégeance", cette étude propose de mettre en relief la spécificité de la citoyenneté transnationale des doubles nationaux franco-marocains, immigrés de la "seconde génération", en comparant leur parcours avec celui de primo-migrants marocains: Quel est le profil social et économique de ces acteurs ? Pourquoi et comment investissent-ils cet espace transnational d'un nouveau type ? Quelles sont leurs stratégies et leurs représentations ? Quels facteurs institutionnels permettent le maintien de ce lien transnational ? Bref, qui sont ces acteurs et quels sont les déterminants qui expliquent les raisons de leur « retour » au Maroc ?

in Le Maghreb dans les relations internationales Sous la direction de MOHSEN-FINAN Khadija Publié en 2011-06
1
vues

0
téléchargements
Résumé de l'ouvrage : Longtemps le Maghreb a paru être une simple arrière-cour de l’Europe, une sous-région d’un espace méditerranéen peinant à trouver sa cohésion politique. Les révolutions de l’hiver 2011 ont troublé et redéfini ces rapports anciens. Ce livre propose, au début de ce nouveau cycle de l’histoire, de revenir sur les éléments fondamentaux d’un Maghreb renaissant. En retraçant de manière analytique l’évolution de la région pendant les vingt dernières années, les spécialistes rassemblés ici apportent des éléments d’explication aux carences et dysfonctionnements révélés par les frondes de l’hiver 2011 et prennent en compte les facteurs qui ont contribué à des analyses erronées et biaisées des réalités de ces pays. Ils dévoilent également les dynamiques internes et régionales, les limites et les contraintes qu’elles imposent. L’ouvrage offre également des analyses actualisées des phénomènes migratoires, mais aussi des systèmes d’aide et de partenariat euro-méditerranéen, soulignant la nécessité pour les États du Nord de revoir leur regard sur le Sud. Car ces nations nouvelles, où émergent l’individu et le citoyen, fortes d’une jeunesse décomplexée, disposent de tous les atouts pour entrer de plain-pied dans la mondialisation.