Type
Article
Title
Le design industriel, entre création, technique et marché
In
Sociologie de l'art
Author(s)
DUBUISSON-QUELLIER Sophie - (Author)
HENNION Antoine - Centre de sociologie de l'innovation (équipe de l'I3) (Author)
Editor
FR : Éditions L'Harmattan
Number
8
Pages
9 - 30 p.
ISSN
07791674
Keywords
design, art, industrie, profession
Abstract
FR
C’est avec une relative facilité qu’un design « de création », « à la française », a trouvé sa place aux côtés des milieux artistiques. Il y a là en partie un effet circulaire : ce courant « créatif », dominant en France (en idéal sinon en effectifs), s’est lui-même explicitement défini en opposition avec les traditions dominantes dans les pays anglo-saxons, mais aussi par rapport à d’autres courants représentés en France, comme le fonctionnalisme ou le design industriel, à travers une insistance mise sur l’aspect artistique et individuel du travail de designer. Comme dans le cas d’autres activités se situant à cheval entre le monde de l’art et monde industriel, en particulier celui des architectes de prestige international (Sarfatti-Larson 1993), la position des designers reconnus cumule les ressources des deux univers mis en contact : les vedettes les plus célèbres, tout en conservant sous formes de commandes de prestige un accès très rémunérateur au marché industriel, ont vite adopté avec succès certains modes de fonctionnement du milieu artistique qui convenaient bien à la construction de leur gloire (désignation d’auteurs, production de pièces uniques ou de petites séries numérotées, prix, concours et expositions, constitution d’une communauté de pairs autour de revues de haut standing, etc. : l’un des plus célèbres parmi les designers que nous avons interviewés parle d’un véritable travail fait par le design pour « rétablir, contre la dissolution industrielle des différences, un lieu d’autorité entre l’objet et son concepteur » ; on retrouve le thème classique de la production artificielle de la rareté (Moulin 1978)).

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT