Type
Article
Titre
Politique monétaire – Concordance des cycles
Dans
Revue de l'OFCE
Auteur(s)
Éditeur
Paris : Presses de Sciences Po
Numéro
159
Pages
109 - 117 p.
ISSN
12659576
Mots clés
Politique monétaire, Cycles, Croissance
Résumé
FR
La normalisation de la politique monétaire se poursuit aux États-Unis et au Royaume-Uni. Dans la zone euro, la fin de l’assouplissement quantitatif est prévue pour décembre 2018, ce qui devrait clore la période qui s’est ouverte il y a 10 ans et qui a amené les banques centrales à recourir à des politiques non conventionnelles. Ces trois banques centrales vont donc augmenter leur taux directeur dans les prochains mois. Cette phase de resserrement commun se justifie à la fois par l’amélioration de la situation conjoncturelle mais aussi par la nécessité de retrouver des marges de manœuvre en cas de ralentissement futur de la croissance. En dépit de cette concordance des cycles, la vitesse et l’ampleur du rythme de hausse des taux seront différentes reflétant les différences de cycle économique et l’incertitude politique dans le cas du Royaume-Uni. Dans ces conditions, un écart de taux va se creuser entre les États-Unis, le Royaume-Uni et la zone euro. En fin d’année 2020, le taux directeur de la politique monétaire atteindrait 4 % aux États-Unis, 2,25 % au Royaume-Uni et 1,5 % dans la zone euro. [Premier paragraphe]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT