Type
Article
Title
Devenir expert, rester médecin ? : Les effets de la spécialité médicale sur l’exercice de la médecine légale
In
Sociologie du travail
Author(s)
JUSTON Romain - Centre de sociologie des organisations (Author)
Editor
FR : Le Seuil
Volume
60
Number
3
Pages
en ligne - en ligne p.
ISSN
00380296
Keywords
socialisation, profession, expertise, médecine
Abstract
FR | EN
En France, jusqu’au 1er octobre 2017, la médecine légale n’est ni une spécialité médicale — assurant le monopole des expertises à des médecins spécialisés —, ni une rubrique d’expertise judiciaire — distribuant ces expertises parmi l’ensemble des médecins en tant que collaborateurs occasionnels du juge. Elle est une sur-spécialité accessible après l’internat dans un large éventail de spécialités médicales. Par conséquent, les médecins légistes possèdent des formations de spécialité très diverses qu’ils peuvent plus ou moins investir dans l’exercice de l’expertise médico-légale. Entre attributs de spécialités multiples et horizon judiciaire des expertises différemment problématisé, le processus de socialisation professionnelle des médecins légistes invite à questionner l’inertie de la spécialité médicale dans l’exercice quotidien de la médecine légale. À partir d’enquêtes ethnographiques dans des services hospitaliers de médecine légale et d’une campagne d’entretiens auprès de médecins légistes, cet article étudie les modes de combinaison entre savoirs de spécialité et pratiques de l’expertise au croisement de trois échelles : celle des modèles professionnels en médecine légale, celle des situations d’expertise, et celle des modalités organisationnelles du travail médico-légal. Plus généralement, l’article montre comment une formation d’origine est réinvestie après l’entrée dans une nouvelle activité professionnelle marquée par le droit.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT