Coauthor
  • COUSTEAUX Anne-Sophie (16)
  • LESNARD Laurent (6)
  • GARCIA Guillaume (5)
  • LEGLEYE Stéphane (4)
  • Show more
Document Type
  • Conference contribution (17)
  • Report (5)
  • Article (2)
  • Part or chapter of a book (1)
  • Show more
Publication date 2014-06
LEGLEYE Stéphane
RAZAKAMANANA Nirintsoa
Étude Longitudinale par Internet Pour les Sciences Sociales
15
views

0
downloads
Internet est très utilisé par les sondeurs pour produire des enquêtes rapides et à bas coût. Pour cela, les instituts ont mis en place de larges panels d’internautes volontaires, qui peuvent s’y inscrire par exemple par des bannières postées sur des sites populaires. Ces panels sont donc constitués sans base de sondage ni procédure probabiliste, alors même que plus de 20% des ménages n’ont pas accès à Internet en 2012 (Gombault, 2013). Le projet d’étude longitudinale par internet pour les sciences sociales (ELIPSS) a vu le jour pour permettre aux chercheurs de mener des enquêtes probabilistes sur des thèmes peu traités par la statistique publique française et de conduire des enquêtes longitudinales de grande ampleur, ordinairement hors d’atteinte de la recherche académique en sciences humaines et sociales. ELIPSS est un projet unique en France combinant le recrutement d’un panel probabiliste (représentatif) et son interrogation via un outil mobile connecté à Internet, une tablette tactile.

During the last decade, the internet has moved from an attractive data collection mode to a common way to administer surveys. The ELIPSS Panel (Étude longitudinale par internet pour les sciences sociales) is one of the probability-based web panels across Europe. This paper focuses on the lessons learned from the pilot study to set up the main panel. First, we will give an overview of the recruitment procedure planned for 2015 in the light of the pilot results. Then, we will present the specifications for the management of the panel to maintain monthly participation and limit attrition.

Présentation des outils et services du Centre de données socio-politiques à l'occasion du 10e congrès de l’Association Française de Science Politique (Grenoble, 7-9 septembre 2009).

The ELIPSS Panel (Étude longitudinale par internet pour les sciences sociales) is a French probability-based web panel which is dedicated to surveys in social sciences. Its target population is the French population aged 18-79. Each panel member receives a touchscreen tablet equipped with a 3G/4G connection in order to participate in the self-administrated questionnaires. The monthly surveys are carried out from a specific application pre-installed on the tablet. From 2012 to 2015, the ELIPSS panel was in its pilot stage and is now on the main panel phase since 2016. The pilot was composed of more than 1000 panel members in 2012, 800 among them were still present in 2016. To complete the pilot sample, an offline recruitment of 2500 new panel members was carried out during the first semester of 2016. The questionnaires are designed by research teams after their survey project has been selected by the ELIPSS scientific and technical board. The surveys can be longitudinal or cross-sectional projects. In addition to these surveys, the ELIPSS team conducts each year one core survey to collect sociodemographic data and one survey on the digital practices and the equipment of the panel members. ELIPSS offers a unique opportunity to assess the panel conditioning. Firstly we can study of the evolution in answering of the panel members of the pilot on various topics such as political attitudes, leisure activities and cultural practices, report of socio-demographic characteristics and digital practices. In particular, we will study political attitudes batteries with randomly ordered items at several waves. We will also focus on the internet usage questions since one of the specific aspects of ELIPSS is to provide panel members with a touchscreen tablet connected to the internet. Exploratory results show that non-users of the internet at the entry in the panel became regular users one year after. Secondly, we will be able to compare the pilot sample attitudes and behaviours, which are experienced respondents, with the newly recruited members of the panel. Several waves of the survey on political attitudes and the core survey of ELIPSS are administered at the same time to the two samples in 2016 as well as in early 2017. This paper will address the issue of panel conditioning based on empirical evidences from longitudinal self-administered surveys conducted during four years.

During the last decade, the internet has moved from an attractive data collection mode to a common way to administer surveys. The ELIPSS Panel (Étude longitudinale par internet pour les sciences sociales) is one of the probability-based web panels across Europe. This presentation focuses on the challenges in setting up a probability-based web panel and the lessons learned from the pilot study. First, we will discuss the results of the recruitment procedure used in 2012. Then, we will point out the opportunities offered by ELIPSS to the researchers to collect data, and will present some examples of surveys using specific features of the tablet. Finally, we will address the issues of maintaining the participation and will present some specifications for the management of the panel. This paper was presented to the "Methods and research meetings" of the FORS research institute the 24th February 2015.

Le panel ELIPSS (Étude Longitudinale par Internet Pour les Sciences Sociales) est un dispositif d'enquêtes par internet destiné à la communauté scientifique. Il vise à combler l'absence de moyens d'enquête par questionnaire propres aux chercheurs français en sciences humaines et sociales en dépassant les principaux biais des enquêtes par internet. En effet celles-ci se heurtent généralement à plusieurs difficultés qui mettent en cause la représentativité de l'échantillon et l'extrapolation des résultats, à savoir l’exclusion des personnes n'ayant pas accès à internet (biais de couverture) et le recours à des méthodes d’échantillonnage non probabiliste en l’absence de base de sondage (biais d’exposition et d’auto-sélection). Le panel ELIPSS entend répondre à ces biais en fournissant un accès internet à tous les panélistes recrutés par une méthode d’échantillonnage aléatoire. A partir de tablettes tactiles connectées en 3G mises à leur disposition, les panélistes répondent chaque mois à des enquêtes élaborées par des équipes de recherche. Une étude pilote est menée depuis 2012 pour mettre en place la méthodologie et les outils techniques et pour valider le dispositif avec l’objectif d’atteindre environ 4000 panélistes en 2016. Cette proposition de communication s’attachera à dresser le bilan de l’étude pilote. Il s’agira d’une part d’évaluer la qualité statistique du panel en étudiant sa représentativité sociodémographique et son attrition, et d’autre part, de décrire l’utilisation du dispositif par les chercheurs. Lors de l’étude pilote, 1 039 panélistes ont été recrutés à partir d’un échantillon de logements tirés aléatoirement par l’INSEE dans le recensement de la population. Nous détaillerons la procédure de recrutement mise en œuvre. Par rapport au recensement, les personnes âgées de 65 ans et plus et les personnes peu diplômées sont sous-représentées dans le panel. L’envoi inconditionnel de bons cadeaux, expérimenté lors de l’étude pilote, a cependant contribué à réduire ces biais d’âge et de diplôme et a ainsi permis d’améliorer la représentativité de l’échantillon. Par ailleurs, il est à noter que 12,6% des personnes recrutées ne disposaient pas de connexion Internet à domicile avant leur inclusion dans le panel, ce qui correspond à une légère sous-représentation par rapport à l’enquête sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) de l’INSEE. Nous étudierons ensuite l’évolution de la représentativité sociodémographique du panel, qui se révèle globalement stable. Ceci peut notamment s’expliquer par une attrition limitée et d’une ampleur comparable à celle constatée dans les dispositifs européens comparables (15% après deux années de fonctionnement) ainsi que par le maintien d’un taux de réponse élevé (85% par mois). De décembre 2012 à décembre 2014, vingt-quatre enquêtes ont été administrées au panel ELIPSS. Des thèmes variés ont été abordés dans les enquêtes élaborées par les équipes de recherche et sélectionnées par le comité scientifique : les pratiques culturelles, la contraception, les valeurs et les opinions politiques, l’environnement, le couple, la famille et les relations intergénérationnelles, la santé, la stratification sociale. Dans cette seconde partie, nous présenterons notamment certains projets d’enquête qui, en tirant parti de la mise à disposition des tablettes à tous les panélistes, ont permis de renouveler le questionnement d’enquêtes habituellement administrées à partir d’autres modes de collecte. En conclusion, nous soulignerons les enjeux de la mise en place d’une telle infrastructure pour les sciences sociales et nous tirerons les enseignements de l’étude pilote pour le développement de ce dispositif.

Next