Type
Article
Titre
Le médicament générique et la relation de soin : Sociologie d’un quiproquo
Dans
Sociologie du travail
Éditeur
FR : Le Seuil
Numéro
51
Pages
46 - 63 p.
ISSN
00380296
Mots clés
Generic drugs, Qualification, Equivalence, Substitution, Health care relation, Prescriptionists, Division of labor, France, Médicaments génériques, Qualification, Équivalence, Substitution, Relation de soin, Prescripteurs, Division du travail, France
Résumé
FR | EN
L’introduction des médicaments génériques sur le marché français des médicaments à la fin des années 1990 a profondément modifié la relation qui unissait les patients, les médecins et les pharmaciens. Désormais, les pharmaciens et les patients ont la possibilité de choisir, aux côtés du médecin, la marque du médicament. Mais la comparaison entre le médicament original et sa copie, loin d’aller de soi, suppose d’attribuer une valeur aux produits et aux différentes prescriptions qui structurent cette comparaison : peut-on prendre un médicament pour un autre ? Peut-on prendre un prescripteur pour un autre ? Alors que certains acteurs promeuvent une équivalence généralisée entre les médicaments et entre les prescripteurs, d’autres tentent de maintenir l’ancienne hiérarchie des valeurs. Le quiproquo introduit par les médicaments génériques sert donc de révélateur pour analyser les valeurs qui structurent les comportements des acteurs de santé et l’organisation de la relation de soin.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT