Type
Working paper
Title
Étudier l’activité parlementaire en l’absence de données de votes individuels : (14ème Congrès de l’AFSP - ST38)
Author(s)
Abstract
FR
Lorsqu’ils s’efforcent de rendre compte du comportement des votants au sein d’organes parlementaires, les chercheurs sont fréquemment contraints de rassembler des données lacunaires, la pratique consistant à enregistrer et à publier les résultats de votes au niveau individuel étant loin d’être généralisée d’une institution à l’autre, voire au sein d’une même institution. Si les acteurs présents et la décision finale sont connus, on ignore généralement tout de la répartition des votes et par conséquent, des motivations, des comportements et des attitudes des votants individuels. Le but de cet article est de proposer un éventail de solutions à ce type de difficultés, en les adaptant spécifiquement au cas de l’activité parlementaire. Pour ce faire, on s’appuie sur un modèle probit multivarié développé par Moritz Marbach (2015, 2017). Se plaçant dans un cadre Bayésien, il propose de dériver les distributions des choix de votes de la distribution stochastique exacte des données de décisions. Dans cette première version d’un article en cours d’écriture, on revient sur les solutions apportées dans la littérature au problème de l’absence de données de votes individuels dans les parlements. Les propriétés du modèles sont ensuite introduites. Une section conclusive passe en revue ses limites et ses perspectives d’application.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT