Type
Article
Titre
La réception des accords d’association en Géorgie, Moldavie et Ukraine
Dans
Etudes du CERI
Auteur(s)
DELCOUR Laure - Sciences Po (Auteur)
Centre de recherches internationales (Editeur scientifique)
Éditeur
FR : Centre de recherches internationales
Numéro
228-229
Pages
19 - 24 p.
ISSN
12978450
Mots clés
espace postsoviétique, Géorgie, Moldavie, Ukraine, accords d’association, Union européenne, Partenariat oriental
Résumé
FR
Le 27 juin 2014, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine signaient des accords d’association avec l’Union européenne, assortis d’accords de libre-échange complet et approfondi (Aleca*). La conclusion de ces accords, quelques mois seulement après l’annexion de la Crimée par la Russie et les débuts du conflit dans le Donbass, semblait sceller la division du Partenariat oriental en deux groupes, le premier constitué des trois pays désireux de s’engager sur la voie d’une intégration approfondie dans l’UE, le deuxième regroupant des Etats membres de ce qui est devenu le 1er janvier 2015 l’UEE (Biélorussie, Arménie), ou souhaitant conserver une politique étrangère indépendante (Azerbaïdjan). Si cette vision dichotomique du Partenariat oriental reflète la différenciation récente des relations contractuelles entre l’UE et ses six partenaires orientaux, elle néglige la complexité de la réception des politiques européennes au sein des Etats voisins. Les accords d’association suscitent en effet au sein des populations du premier groupe des réactions différenciées et souvent contrastées, qui sont susceptibles d’influencer la mise en oeuvre des accords.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT