Type
Article
Titre
Une révolution bureaucratique britannique ? : Autonomie sans contrôle ou « freer markets, more rules »
Dans
Revue française de sociologie
Auteur(s)
LE GALÈS Patrick - Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) (Auteur)
SCOTT Alan - Universität Innsbruck [Innsbruck] (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
49
Numéro
2
Pages
301 - 330 p.
ISSN
00352969
Mots clés
Bureaucratie britannique, État, Révolution bureaucratique, Autonomie, « Freer markets »
Résumé
FR | EN
L'article a pour point de départ un puzzle: comment rendre compte des transformations des comportements routiniers de groupes, d'organisations et d'individus en Grande-Bretagne? À partir d'une analyse précise des interdépendances entre État et marché et du rôle de l'État dans la création du marché tirée de Weber et de Polanyi, nous proposons de reprendre et d'adapter la notion de révolution bureaucratique avancée par Weber. Nous défendons la thèse selon laquelle la révolution bureaucratique britannique se traduit par le fait que l'État joue un rôle essentiel dans le changement social en créant des règles, des institutions qui orientent dans la durée le comportement des acteurs. L'exemple de la santé est ensuite mobilisé pour identifier des mécanismes précis qui exercent leur influence sur une durée d'une dizaine d'années, à savoir l'introduction de dispositifs de concurrence (sanction récompense) d'une part, d'audit et d'inspection d'autre part. Si notre interprétation est pertinente, on peut envisager que les effets de cette révolution bureaucratique s'exercent dans d'autres contextes que celui de la Grande-Bretagne.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT