Type
Working paper
Titre
De la dérive des îles et des continents : les horloges européennes du nationalisme
Éditeur
Centre de recherches internationales
Résumé
FR
Lors d’une récente rencontre avec des écoliers, la chancelière allemande Angela Merkel - invitée à pointer sur un planisphère le pays où la qualité de vie était la meilleure - s’interrogeait sur la localisation exacte de l’Allemagne. Non, un peu plus à l’Ouest de l’Europe, Madame la chancelière, ici c’est la Russie. Légèrement plus au Sud. Voilà, c’est cela. L’hésitation peut prêter à sourire, mais sans doute la chancelière avait-elle raison : eston jamais sûr de l’arrimage territorial d’un Etat européen ? A considérer les vertigineux déplacements géographiques que le jeu des imaginaires sociaux fait subir à maints pays, il est permis de s’interroger (...).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT