Type
Article
Title
Le gaullisme des hauts fonctionnaires, 1958-1974
Editor
FR : Presses de Sciences Po
Number
116
Pages
37 - 51 p.
ISSN
02941759
DOI
10.3917/vin.116.0037
Keywords
haute fonction publique, préfet, inspection des Finances
Abstract
FR | EN
Le gaullisme de la haute fonction publique entre 1958 et 1974 est faible. L’utilisation de banques de données empiriques permet de souligner tout d’abord que les hauts fonctionnaires sont moins attirés par le gaullisme en 1958 que par la gauche ou le centrisme. Après 1958, la proportion de députés hauts fonctionnaires n’est pas plus importante chez les gaullistes que chez les centristes ou les socialistes. Contrairement à ce qui a été souvent soutenu, la « fonctionnarisation du politique » sous la Cinquième République ne passe pas par les hauts fonctionnaires. La pratique gaulliste laissant une grande autonomie aux services, les hauts fonctionnaires ne s’engagent pas de manière partisane et jouent surtout la carte de leur professionnalisme. L’étude prosopographique du corps préfectoral comme de l’inspection des Finances montre que l’engagement gaulliste reste très rare. Les hauts fonctionnaires se sont servis du gaullisme pour conforter leur pouvoir social.
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT