Type
Article
Titre
Le capital logement ne contribue-t-il vraiment pas aux inégalités ? : Réponse à O.Bonnet, P.-H. Bono, G. Chapelle, E. Wasmer (2014)
Dans
Revue de l'OFCE
Numéro
137
Pages
83 - 95 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.137.0083
Mots clés
Patrimoine, Logement, Capital, Revenu, inegalités
Résumé
FR
Dans une réponse au Capital au XXIe siècle de Piketty, Bonnet et al. (2014) affirment que le patrimoine immobilier devrait être valorisé différemment des autres types de patrimoine, en utilisant les loyers et non les prix de marché. Les auteurs concluent que le poids du capital est resté stable, ce qui contredit les conclusions de T. Piketty. Nous montrons que les auteurs minimisent la contribution du logement aux inégalités en faisant disparaître l’impact des gains en capital et de l’héritage sur les inégalités de revenu et de consommation. Nous soulignons une incohérence théorique dans l’argumentation des auteurs : ils valorisent le capital à la somme des valeurs actualisées des loyers, sous l’hypothèse que ce qui compte c’est le fait d’être logé ; puis utilisent un modèle dynastique dans lequel c’est le fait de transmettre la propriété et non le flux actualisé des loyers qui compte.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT