Type
Thèse de doctorat
Titre
Essays on the Impact of International Trade and Labor Regulation on Firms
Titre traduit
Essais sur l'impact du commerce international et de la réglementation du travail sur les entreprises
Auteur(s)
SMAGGHUE Gabriel - Département d'économie (Auteur)
MAYER Thierry - Département d'économie (Directeur de thèse ou mémoire)
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
138 p.
Mots clés
exporting firms, quality, firm-level data, size-dependent regulation, firmes exportatrices, qualité, données de firmes, réglementation dépendante de la taille
Résumé
EN | FR
La littérature récente en commerce international et macroéconomie a souligné le rôle majeur de grandes firmes dans les résultats agrégés d'une économie. Les grandes firmes influencent, inter alia, les fluctuations économiques, les performances à l'exportation et les inégalités de salaires et de coût de la vie. Il est donc crucial de saisir comment les grandes firmes émergent et se comportent. Cette thèse s'intéresse à trois aspects de cette question. Premièrement, j'étudie comment les firmes ajustent la qualité de leurs produits à une intensification de la compétition "low-cost" sur les marchés étrangers. Pour ce faire, je développe une nouvelle méthode d'estimation de la qualité des produits au niveau firme et je trouve que les firmes augmentent leur qualité en réponse à la compétition "low-cost". Deuxièmement, j'examine la manière dont les firmes ajustent leurs ventes lorsqu'un choc de demande (e.g., une récession) frappe une de leurs destinations. Dans le cadre de l'industrie du Champagne durant la récession de 2000-2001, je montre que les firmes ré-allouent leurs ventes vers les marchés dont les conditions de demandes sont plus favorables. Cela suggère un nouveau mécanisme de diffusion internationale des chocs. Finalement, je regarde la manière dont les firmes ajustent leur taille et leur mix de capital et travail lorsque la régulation du travail contraint plus fortement les grandes firmes. Dans le cas du seuil de 50 employés en France, je trouve que les firmes se contractent et substituent du travail au capital pour limiter le coût de la régulation. Au niveau macro, mes résultats suggèrent que la régulation profite aux travailleurs mais pas aux détenteurs de capital.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT