Type
Article
Titre
Grandeur et décadence de la « partitocratie redistributive régulée ». : L'évolution du système politique au Japon et en Italie depuis la guerre
Dans
Revue française de science politique
Auteur(s)
BOUISSOU Jean-Marie - Centre de recherches internationales (Auteur)
POMBENI Paolo - Università di Bologna (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
51
Numéro
4
Pages
545 - 567 p.
ISSN
00352950
Mots clés
poids de l’histoire, Italie et le Japon face à la crise du système, fin de la Guerre froide
Résumé
FR
En Italie comme au Japon, les régimes représentatifs nés des réformes de la fin du 19e siècle n’ont pas su asseoir leur légitimité. En 1945, la chute des régimes forts qui leur avaient succédé a donné naissance dans les deux pays à un ordre constitutionnel verrouillé qui établissait de facto la suprématie des partis sur l’exécutif. Dans les deux cas, après une phase d’affrontement, il s’est établi une « partitocratie redistributive régulée », au sein de laquelle tous les partis établis s’entendaient pour cohabiter en se partageant les bénéfices au profit de leurs clientèles particulières. Si cette collusion institutionnalisée minait la légitimité du régime, comme on l’a vu dans les deux pays au cours des années 1970, ce système n’en a pas moins assuré une forte cohésion sociale et une redistribution satisfaisante à travers trois décennies de modernisation. Sa remise en cause actuelle – beaucoup plus radicale en Italie qu’au Japon – semble bien moins liée à la fin de la Guerre froide, comme on l’a souvent prétendu, qu’à la raréfaction des ressources disponibles pour la redistribution via les partis. Elle pose la question de la transformation de deux pays qui apparaissent encore, à certains égards, comme des « empires » formés de « réserves indiennes » mal intégrées, en véritables communautés politiques.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT