Type
Article
Titre
Des élus godillots ? Les députés socialistes face aux nationalisations de 1981-1982
Dans
Vingtième siècle - Revue d'histoire
Éditeur
FR : Presses de la FNSP
Volume
2017/1
Numéro
133
Pages
71 - 82 p.
ISSN
02941759
Mots clés
Parti socialiste français, histoire parlementaire, nationalisation, Cinquième République, État
Résumé
FR
La présidentialisation des démocraties occidentales constitue une tendance lourde de l’histoire politique de l’après-guerre, notamment en France. Mais ce renforcement de l’exécutif, s’il comprime les marges de jeu du pouvoir législatif, ne les fait pas disparaître. En étudiant la genèse de la loi de nationalisation de 1981-1982, cet article nuance l’image d’« élus godillots » soumis à la « présidence impériale » de François Mitterrand. Leur défaite idéologique balaie toutefois l’illusion d’une pratique institutionnelle propre à la gauche sous la Cinquième République. Elle annonce également, en matière économique, la marginalisation du volontarisme étatique, dont la plupart des élites socialistes, au nom du « Changer la vie », se faisaient les apôtres dans la décennie précédente.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT