Coauthor
  • HERVIEU Bertrand (4)
  • MAYER Nonna (1)
  • MULLER Pierre (1)
Document Type
  • Article (1)
  • Book (1)
  • Part or chapter of a book (1)
  • Report (1)
in Etudes rurales Publication date 2009
HERVIEU Bertrand
5
views

0
downloads
Partant du constat paradoxal que la population agricole mondiale est à la fois croissante et minoritaire, les auteurs se proposent de reconsidérer le modèle mendrassien de « la fin des paysans » au regard des nouvelles réalités qui se font jour. Selon eux, ce modèle ne permet plus d’appréhender des bouleversements encore impensés il y a une vingtaine d’années par la sociologie rurale. Leur entreprise repose sur l’hypothèse que c’est moins l’exode qu’un congédiement sur place qui définit les formes actuelles prises par la disparition des paysanneries. Si les fondateurs de la sociologie rurale ont pu comprendre et accompagner « l’entrée en modernité » des paysans, un nouveau modèle adossé au précédent doit permettre d’interpréter les processus de disqualification et de congédiement, pour les uns, de requalification et d’intégration à la mondialisation, pour les autres. Ces nouveaux questionnements, tout comme l’observation de la recomposition des formes du travail en agriculture, serviront de cadre à une construction idéaltypique des formes sociales que revêt aujourd’hui la production agricole.

Sous la direction de HERVIEU Bertrand, MAYER Nonna, PURSEIGLE François, MULLER Pierre Publication date 2010-06
16
views

0
downloads
Henri Mendras annonçait en 1967 « la fin des paysans ». Et ces derniers sont devenus agriculteurs et chefs d'entreprise, ils ont joué la carte de la modernisation, se sont ouverts au marché européen puis mondial. Quarante plus tard, le modèle « productiviste » est en crise, le développement durable est à l’ordre du jour, la réforme de la PAC, dont la France est la première bénéficiaire, est à l’agenda… et la question agricole redevient stratégique. Comment les mondes agricoles, multiples, contrastés et enchevêtrés, font-ils face à tous ces défis ? Leur manière spécifique d’agir en politique, leur rapport complexe à la modernité et à la tradition, au marché et à l’État, sont au cœur de cet ouvrage, le quatrième publié sur ce thème aux Presses de Sciences Po (1958, 1972, 1990). Il montre notamment qu’agriculteurs et agricultrices, bien que minoritaires au sein de la population, sont bien organisés pour défendre leurs intérêts, tant à Paris qu’à Bruxelles. Ont contribué à cet ouvrage : Antoine Bernard de Raymond, Marielle Berriet-Solliec, Christophe Bonneuil, Ivan Bruneau, Serge Cordellier, Sabrina Dahache, Benoît Daviron, Élise Demeulenaere, Sophie Dubuisson-Quellier, Nicolas Durand, Ève Fouilleux, Christophe Giraud, Joël Gombin, Frédéric Goulet, Bertrand Hervieu, Marie Hrabanski, Roger Le Guen, François Lefebvre, Pierre Mayance, Nonna Mayer, Pierre Muller, Denis Pesche, François Purseigle, Jacques Rémy, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez. (Résumé éditeur)

6
views

6
downloads
On peut estimer à plus de 3 millions d’inscrits, l’électorat agricole soit environ 8% du corps électoral. Minorité venue d’une majorité démographique, cet électorat se sent isolé au sein du corps social et menacé de déclassement. Politiquement, il se caractérise par une participation électorale forte, un solide ancrage à droite et une pénétration nouvelle des thèmes portés par l’extrême-droite.

in L’Enjeu mondial : les migrations Publication date 2009
HERVIEU Bertrand
0
views

0
downloads