Type
Report
Title
Le vote des étrangers en France : y penser toujours, en parler parfois, ne l’appliquer jamais ?
Author(s)
STRUDEL Sylvie - Université François Rabelais - Tours (Author)
Editor
Paris
Abstract
FR
Evoquer la question du vote des étrangers renvoie à des enjeux majeurs : l’immigration, l’intégration, la citoyenneté, qui touchent au coeur de la construction nationale et mettent en jeu les souverainetés respectives des Etats1. La citoyenneté est un principe classificateur fort, car elle engage la « question fondamentale (…) de la place du peuple dans les systèmes constitutionnels d’inspiration démocratique »2. Cette classification, qui oppose le « national » et le « citoyen » à l’ « étranger », articule les concepts de nationalité et de citoyenneté qui sont « (…) des concepts de « clôture sociale » déterminant les limites à (ou l’exclusion de) la participation de certains extérieurs à certaines interactions sociales »3. Cela étant, si les deux concepts ne sont pas interchangeables4 et même si la notion de citoyenneté ne s’emboîte pas exclusivement sur la question de l’accès au droit de vote5, le fait de déterminer qui est électeur et éligible trace une ligne de partage au sein des démocraties.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT