Type
Article
Titre
Quelles stratégies budgétaires de sortie de crise ?
Dans
Lettre de l'OFCE
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Numéro
315
Pages
1 - 4 p.
ISSN
16399129
Résumé
FR
À la fin de l’année 2009, la quasi-totalité des pays de l’OCDE connaîtront des déficits publics élevés et de fortes hausses de leurs dettes publiques. Faut-il rapidement réduire les dépenses publiques et augmenter les impôts pour restaurer une situation soutenable des finances publiques, au risque de freiner la reprise ? Faut-il compter sur la reprise pour réduire les déficits publics ? Même si les perspectives de croissance se sont améliorées, le niveau d’activité reste nettement en dessous de la production potentielle et la croissance prévue pour 2010 est en-dessous de la croissance potentielle, les politiques budgétaires comme la politique monétaire doivent rester expansionnistes. Ce sont d’ailleurs les engagements pris au G20 de septembre 2009 comme au Conseil européen d’octobre 2009. Les organisations internationales ont cependant commencé à engager la réflexion sur la « stratégie budgétaire de sortie de crise ». Mais elles se refusent à tirer toutes les leçons de la crise. Le premier risque est que le fort gonflement des déficits et des dettes pendant la crise n’amène certains gouvernements à pratiquer trop rapidement des politiques restrictives, qui pèseraient lourdement sur la reprise. Le deuxième est que les difficultés des finances publiques ne servent de prétexte pour réduire les dépenses publiques (et en particulier les dépenses sociales).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT