Type
HDR - Habilitation à diriger des recherches
Titre
L’administration du vivant et ses publics : Pour une approche interprétative des institutions
Éditeur
Paris : Les Éditions de l'EHESS
Pages
100 p.
Mots clés
Biologie, Ethique, Institutions, Monde du vivant
Résumé
FR
À partir d’une théorie des institutions qui se veut à la fois pragmatique et interprétative, mon programme de recherche porte sur l’institutionnalisation des innovations apparues dans le domaine des sciences de la vie et plus particulièrement sur l’organisation politique des big data. Ce dossier constitue une étape importante de mes recherches consacrées aux politiques du vivant, amorcées il y a une quinzaine d’années, qui ne peuvent pas être détachées de ce que fut ma première acclimatation scientifique. Ma posture de recherche est indissociable de ce que fut mon vécu ordinaire de biologiste comme le soulignent les trois dimensions suivantes : la première concerne la nature de mes objets de recherche liée aux politiques du vivant, la deuxième renvoie à la prise en compte de la perception des controverses éthiques par les acteurs du domaine et la troisième touche les médiations, les moyens de décrire le monde vivant. Je pense devoir à mon expérience ordinaire de la vie de laboratoire le fait d’avoir été amenée aujourd’hui à réfléchir à ce qui compose le phénomène institutionnel, à ce qui le fait advenir et notamment à creuser la question de son emploi dans les sciences sociales comme catégorie analytique délimitée par des frontières. Ce sont les conséquences à la fois heuristiques et narratives des présupposés épistémologiques des différents usages du mot institution qui ont attiré mon attention. Il y a en effet plusieurs manières de « faire » les institutions comme il y a plusieurs manières de décrire le monde vivant. Qu'il s'agisse de notre univers mental, de la fiction juridique ou du fonctionnement concret de l’institution, il n’y a aucune raison d’accorder la suprématie d’un monde sur un autre. De là ma sensibilité à cette idée de la pluralité des mondes conceptualisée par William James, Alfred Schütz, Erving Goffman ou encore Nelson Goodman.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT