Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
Les connaissances politiques
Dans
La démocratie à l'épreuve
Auteur(s)
CHICHE Jean - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
HAEGEL Florence - Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) (Auteur)
GRUNBERG Gérard - (Directeur de publication ou de collection)
MAYER Nonna - (Directeur de publication ou de collection)
SNIDERMAN Paul - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Paris : Presses de Sciences Po
Pages
273 - 292 p.
ISBN
9782724608755
Mots clés
Démocratie, Citoyen, Bien commun, Élections
Résumé
FR
Au cœur du débat sur la démocratie, la question du type de citoyen qu’elle requiert a été tout particulièrement discutée. Dans la théorie classique, le modèle démocratique exige un citoyen vertueux, doté des qualités civiques qui le porteraient naturellement vers le bien commun et l’intérêt général. Mais encore faut-il que cette vertu cardinale du bon citoyen – la recherche du bien commun – puisse s’exercer à partir d’opinions informées (Delli Carpini, Keeter, 1996). La démocratie représentative, fondée sur le principe de désignation des représentants par l’élection impose, pour sa part, deux critères de validité à cette procédure : le choix doit concerner le plus grand nombre et suppose donc un seuil minimum de participation ; il doit être également fait « en connaissance de cause », autrement dit par des citoyens informés qui mettent en œuvre un jugement fondé en raison (Berelson, Lazarsfeld, Mac Phee, 1954 ; Almond et Verba, 1963). Dès l’origine, les théories élitistes ont critiqué l’illusion d’une telle exigence et, par la suite, la recherche électorale a fourni les preuves empiriques de la rareté de ce modèle de citoyen intéressé, informé et rationnel. [Premières lignes du chapitre]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT