Type
Article
Titre
La participation des Portugais aux élections européennes et municipales : Données européennes
Dans
Cahiers de l'URMIS
Auteur(s)
STRUDEL Sylvie - Université François Rabelais Tours (Auteur)
Éditeur
Nice : Unité de Recherches Migrations et Société
Numéro
9
Pages
69 - 76 p.
Résumé
FR
En dissociant dans l’acte électoral le lien établi entre nationalité et citoyenneté, l'article 8B du traité signé à Maastricht le 7 février 1992 ouvre des perspectives inédites : en effet, les ressortissants européens disposent désormais d'un droit de vote et d'éligibilité pour les élections municipales et européennes dans le pays de l'Union où ils résident. Autrement dit, un Portugais habitant en France peut voter ou être élu à une élection municipale ou européenne en France, parce qu’il est un citoyen de l’Union. Comment concrètement peut-on être un citoyen européen, au sens où le formule cet article du traité ? Voulue par « le haut », la citoyenneté européenne a-t-elle une consistance dès lors qu’on l’observe par « le bas » ? Construite par le droit, se décline-t-elle dans des usages et une pratique ou bien faut-il, une fois encore, prendre acte du paradoxe, solidement installé depuis une dizaine d’années dans les résultats des enquêtes d’opinion publique, selon lequel plus avance et s’accélère institutionnellement la construction de l’Europe et plus semble reculer le désir d’Europe chez les citoyens. [1er paragraphe]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT