Type
Article
Title
Socialiser à la biodiversité à travers la néo-libéralisation de la PAC ? : Les limites bureaucratiques de la conditionnalité et du paiement vert du point de vue des agriculteurs
Editor
FR
Volume
9
Number
3
Pages
undefined - Online p.
ISSN
17729971
DOI
10.4000/developpementdurable.12715
Keywords
agricultural biodiversity, Common Agricultural Policy, cross-compliance, green direct payments, reception of public policy, France, Spain, biodiversité agricole, Politique agricole commune, conditionnalité, paiement vert, réception de l’action publique, France, Espagne
Abstract
FR
Cet article s’intéresse à deux dispositifs du premier pilier de la Politique agricole commune (PAC), la conditionnalité et le paiement vert, et interroge leur capacité à faire évoluer les rapports cognitifs des agriculteurs à la protection de la biodiversité. L’enquête sur les réceptions de la PAC en France et en Espagne montre que les instruments privilégiés, qui s’intègrent dans le New Public Management, posent plusieurs limites d’ordre bureaucratique à l’évolution des cadres de compréhension des bénéficiaires. Ces limites s’expliquent par le contenu des instruments et par le type de médiation qu’ils occasionnent. Finalement, le processus de socialisation observé est double : les instruments de la biodiversité socialisent au moins autant les agriculteurs à la gouvernance néo-libérale qu’à la protection de la biodiversité.
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT