Type
Partie de rapport
Titre
Violence et religion à Sri Lanka
Dans
Observatoire international du fait religieux (bulletin n°7 - avril 2017)
Auteur(s)
MEYER Eric - Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) (Auteur)
Centre de recherches internationales (Editeur scientifique)
DIECKHOFF Alain - (Directeur de publication ou de collection)
PORTIER Philippe - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Paris : Centre de recherches internationales
Mots clés
Sri Lanka, Violence, conflits, religions
Résumé
FR
Le Sri Lanka a la taille d’un petit Etat de l’Union Indienne. Sa population, de l’ordre de 20 millions d’habitants, se compose de groupes qui se définissent par le croisement de l’appartenance ethno-linguistique et de l’appartenance religieuse. Schématiquement, le cingalais est la langue maternelle de 75% de la population, dont environ 70% se réclament du bouddhisme, et 4 à 5% du christianisme (principalement catholique). Quant au tamoul, c’est la langue maternelle de 25% de la population, dont environ 14% se réclament de l’hindouisme (principalement shivaïte), 8% de l’islam et le reste du christianisme...

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT