Type
Article
Titre
La chasse aux tigres et la chasse aux mouches : Le Parti, l'État et l'administration en République populaire de Chine
Dans
Revue française d'administration publique
Éditeur
FR : Institut international d'administration publique
Volume
2
Numéro
150
Pages
305 - 325 p.
ISSN
01527401
Mots clés
Bureaucracy, Administrative reform, Management, Nomenklatura, Decentralisation, Anti-corruption, Bureaucratie, Réforme administrative, Cadres, Nomenklatura, Décentralisation, Lutte contre la corruption
Résumé
FR | EN
Le managérialisme emprunté par les autorités chinoises pour moderniser l’administration en évitant la réforme politique peut-il construire un État performant, à la hauteur des défis économiques, sociaux et environnementaux qui sont ceux de la Chine d’aujourd’hui ? Est-il susceptible de préserver la légitimité du Parti communiste chinois (PCC) ou d’en renouveler les modalités ? Est-il un substitut effectif à une réforme plus politique, ou en suggère-t-il au contraire le chemin ? Cet article situe la « question bureaucratique » dans son contexte historique et socio-politique chinois, et retrace le contour des grandes réformes adoptées par les autorités chinoises depuis 1978. Il montre que les reformes structurelles de l’organisation de État, pour nécessaires qu’elles aient été pour accompagner la politique de croissance, ont aussi participé d’une économie politique constituée de rentes contrôlées et captées par le parti, du développement de formes d’échange illicites et de la croissance des inégalités, trois tendances qui ont conjugue leurs effets pour attiser les tensions dans le Parti et éroder significativement sa légitimité. Ce sont ces dynamiques qui expliquent à la fois les difficultés et contradictions de la gouvernance chinoise contemporaine et l’agenda des réformes tel qu’il se dessine aujourd’hui.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT