Type
Article
Title
Un conflit entre deux cultures médicales ? : Autour de l’affaire Vincent Lambert
In
La Vie des Idées
Editor
FR
Pages
1 - 6 p.
ISSN
21053030
Keywords
Affaire Vincent Lambert, Encadrement de la fin de vie, Droit à la vie
Abstract
FR
L’affaire Vincent Lambert est une illustration dramatique de la médiatisation des controverses liées à l’encadrement de la fin de vie, et plus particulièrement à l’arrêt des traitements médicaux. Grand traumatisé crânien, ce patient se situe à la lisière de la fin de vie et du grand handicap depuis sept ans suite à un accident sur la voie publique. La question du maintien ou non de son traitement fait l’objet d’un feuilleton juridico-politique qui dure depuis plusieurs années. Le 5 juin dernier, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a jugé la décision du Conseil d’État conforme à l’article 2 de la Convention européenne des droits de l’Homme relatif au droit à la vie. Elle valide l’arrêt des traitements dispensés à Vincent Lambert. Cette décision rendue par la plus haute instance européenne en matière de justice met en relief la difficulté des pouvoirs publics à cadrer les controverses liées à la prise en charge des personnes que l’on qualifie de « cérébrolésées ». Traduction littérale de « brain damaged », ce terme désigne les patients qui souffrent de graves traumatismes crâniens entravant lourdement leurs capacités relationnelles et fonctionnelles sans que le pronostic vital soit nécessairement engagé.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT