Type
Doctoral (Phd) thesis
Title
Les politiques d’assassinats ciblés en Israel et aux Etats-Unis. Juger de la légitimité de la violence étatique en démocratie libérale.
Translated title
Targeted killings in Israel and in the United States. How to judge the legitimacy of State violence in liberal democracies.
Author(s)
FEREY Amélie - Centre de recherches internationales (Author)
GROS Frédéric - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Thesis advisor)
VON BUSEKIST Astrid - Centre de recherches internationales (Thesis advisor)
Institution of defense
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
427 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique
Keywords
Assassinats ciblés, Contre-terrorisme, Violence légitime, Démocratie libérale
Abstract
FR | EN
Les assassinats ciblés désignent l’utilisation étatique de la force létale avec l’intention préméditée et délibérée de tuer individuellement les personnes sélectionnées se trouvant en dehors des frontières nationales. Sont-ils légitimes au regard de notre compréhension des règles démocratiques et libérales ? Pour répondre à cette question, cette thèse de doctorat dresse une comparaison entre les pratique israélienne et américaine. Les assassinats ciblés participent d’une discussion sur la légitimité de l’assassinat politique en même temps qu’ils procèdent des évolutions des théories des bombardements et de l’utilisation préventive/préemptive de la force. (Chap. I) La discussion générale sur leur légitimité doit donc être complétée par une étude soulignant les spécificités nationales de ces politiques. (Chap. II) Israël et les États-Unis se sont servis de ces pratiques pour conduire une reformulation partielle du droit international. (Chap. III) L’absence de mécanismes efficaces de contrôle des normes juridiques lors de conflits armés pose problème. Nous évaluons les procédures et institutions existantes et proposons un élargissement du régime de responsabilité des drones proposés par Allan Buchanan et Robert Keohane aux opérations d’assassinats ciblés. (Chap. IV) Leur efficacité tactique ne garantit pas leur pertinence pour une stratégie de long terme contrant le terrorisme. (Chap. V) Leurs conséquences sur la politique étrangère sont-elles bénéfiques ? Nous montrons qu’ils contribuent à renforcer la souveraineté des États faisant la guerre aux « illégitimes ». (Chap. VI) Ceux-ci sont-ils compatibles avec les valeurs morales prônées par les démocraties israéliennes et américaines ? Ils promeuvent une conception libérale de l’action politique légitime en renouvelant les exigences de transparence à l’égard de l’utilisation secrète de la force. (Chap. VII) Ce débat ouvre des pistes pour un aménagement de la raison d’État en démocratie libérale en précisant le contenu théorique d’une moralité d’exception. (Chap. VIII)

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT