Document Type
  • Article (5)
  • Book (1)
  • Part or chapter of a book (1)
0
views

0
downloads
Les jeux de rôles grandeur nature sont de grands jeux costumés pratiqués par des adultes. Ils consistent à incarner un personnage pour s’immerger dans des mondes fantastiques et interactifs. Les collectifs qui se forment à cette occasion sont éphémères, puisque les participants ne se fréquentent physiquement que quelques jours par an. Ainsi, malgré le temps de préparation qui occupe les organisateurs presque toute l’année, lorsqu’ils se rencontrent, les joueurs n’ont que très peu de temps pour entrer dans la peau de leur personnage et s’immerger dans la partie. Cette contribution étudie la façon dont ils collaborent dans des rassemblements qui peuvent atteindre 8 000 participants, sans forcément se connaitre au préalable ni connaitre en détail l’univers du jeu. L’hypothèse est que le jeu crée ses propres cadres d’action, notamment en agissant sur la temporalité et génère ainsi des modes de socialisation accélérée.

6
views

0
downloads
Dans cette contribution, l'auteur propose d'aborder, d'un point de vue programmatique, la question de la socialisation des doctorants à l'écriture. Celle-ci apparaît au premier abord comme un phénomène assez insaisissable, dans la mesure où elle échappe aux deux mécanismes ordinaires de socialisation, par imitation ou par inculcation. Plusieurs pistes de réflexion seront suggérées : d'une part, considérer les moments pendant lesquels interviennent des processus de socialisation (verticale ou horizontale, formelle ou informelle) ; d'autre part, examiner les tensions à l'œuvre dans la transmission des normes d'écriture.

in Au prisme du jeu Publication date 2015-06
KAPP Sébastien
5
views

0
downloads
Jeux et fictions partagent un point commun : celui qui s’y engage doit adopter une posture d’immersion. Cette posture se caractérise d’un côté par un accord tacite ou explicite des règles du jeu et des logiques d’action dictées par le système ludique, qui demande d’adopter une certaine attitude de faire-semblant. De l’autre, l’immersion fictionnelle fait appel à nos capacités d’imagination, à nos perceptions, à notre sens de l’esthétique en tant que spectateurs. [Premières lignes]

7
views

0
downloads
Le jeu est, dans la littérature canonique (Huizinga et Caillois), envisagé sous l’angle de son rapport à la culture. Ce rapport est souvent décrit comme un paradoxe. Le jeu s’organiserait autour de deux pôles opposés, voire incompatibles : les règles (ordre et discipline) et la fiction (liberté créative et fantaisie), autrement formulés en game et play. Fondée sur une enquête ethnographique de plusieurs années, cette contribution prend le cas d’un jeu mal connu : le jeu de rôles grandeur nature (GN). Sorte de voyage immersif et ludique dans des univers fictionnels, le GN propose d’incarner des personnages costumés et autonomes, soumis à des règles de simulation très précises, mais non moins libres d’aller et venir à leur guise et de faire leurs propres choix. Réconciliant game et play, règles et fiction, le GN constitue une forme originale de création culturelle non seulement collective mais surtout collaborative.

1
views

0
downloads
Les jeux de rôles sur table et grandeur nature (GN) sont nés pratiquement à la même époque aux États-Unis. Eux-mêmes héritiers des wargames et jeux de stratégie militaire, ils ont participé à une évolution historique du genre, caractérisée par une individualisation forte du personnage et la volonté d’étendre le domaine de jeu, de sortir des premiers donjons pour partir à la conquête d’un univers. Cet article propose d’étudier les changements apportés par le passage en grandeur nature des jeux de rôles, d’une part sur un plan historique, mais surtout en prenant en compte la façon dont l’introduction d’éléments traditionnellement attachés au récit de fiction va changer la perspective. Non seulement, l’organisation sociale du jeu va être modifiée, mais également, le rôle conféré aux acteurs va évoluer au même titre que les logiques d’écriture présidant à sa création.

Publication date 2015
KAPP Sébastien
5
views

0
downloads
Divisé en fiches courtes et pratiques et écrit dans un langage simple, cet ouvrage propose un panorama complet sur le sens de la démarche sociologique, les méthodes pour mener une enquête, les théories et les grands thèmes de la sociologie.

in Cahiers de recherche sociologique Publication date 2015
KAPP Sébastien
5
views

0
downloads
La sociologie des jeux est en général assez peu développée. Ses références majeures sont anciennes (J. Huizinga dans les années 1930 ; R. Caillois dans les années 1950) et des thématiques émergentes comme les games studies ne permettent pas de les renouveler en profondeur. Dans cette contribution, un jeu encore peu connu, le jeu de rôles grandeur nature (GN) est pris comme exemple afin de proposer un renouvellement des perspectives théoriques à trois niveaux : celui des études ludiques en sciences sociales ; celui de concepts sociologiques comme la construction sociale de la réalité et à la notion de cadre (P. Berger et Th. Luckmann ; G. Bateson et E. Goffman) ; celui d’un dialogue interdisciplinaire avec la narratologie, autour du couple jeu/fiction (J-M. Schaeffer).