Type
Communication non publiée
Titre
Mobilità internazionale e mutamento politico. : Sessione del convegno “Potere e società”, AIS, Catania, Sezione di Sociologia Politica, 8/9 ottobre 2015
Nom de la conférence
Sessione del convegno “Potere e società”, AIS, Catania, Sezione di Sociologia Politica
Date(s) de la conférence
2015-10-08 / 2015-10-09
Mots clés
Sociologie des migrations, Mondialisation, Europe politique
Résumé
IT | FR
Les systèmes politiques modernes sont construits sur la promesse implicite de la stabilité des populations qui les composent. Historiquement, le développement des droits civiques présupposait la limitation spatiale de leur jouissance en réalisant une superposition citoyenneté-nationalité. En ce sens, les phénomènes migratoires sont conçus et traités comme une anomalie à réguler et à contrôler : stabiliser qui peut et qui ne peut pas rester sur un territoire devient un fait caractéristique du pouvoir d’un État. Cet ubi consistam de la politique moderne est toutefois mis à l’épreuve de la mondialisation, plus particulièrement avec l’immense facilité des êtres humains à se déplacer. Les phénomènes d’intégrations supranationales entrent en jeu comme facteurs de changement surtout l’intégration européenne et la liberté de circulation sur laquelle elle s’est fondée. Comment est-il possible de concilier les systèmes politiques des États et les mobilités transfrontalières croissantes ? Dans cette communication nous proposons des analyses empiriques sur les implications politiques de la mobilité internationale : l’implication politique des migrants, les droits et devoirs controversés des migrants, le clivage politique mobilité/sédentarité dans les campagnes électorales et dans la structurations des votes, les effets de la mobilité sur la légitimité des législations nationales et supranationales.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT