Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Entreprises et dirigeants familiaux

 

Notice

Type:   Partie ou chapitre de livre
 
Titre:   Entreprises et dirigeants familiaux : Quelles spécificités parmi les plus grandes entreprises françaises cotées ? (années 1950-années 2000)
 
Auteur(s):   François, Pierre (1973-...) - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
Lemercier, Claire (1976-...) - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
 
In:   Les trames de l’histoire
 
Date de publication:   2017-06
 
Éditeur:   Besançon  :  Presses universitaires de Franche-Comté
 
ISBN:   9782848675862
 
Mots-clés:   [fr] entreprises familiales, grandes entreprises, patronat [en] family firms, large firms, CEOs
 
Résumé:   [fr] Ce chapitre repose sur une étude systématique des 120 plus grandes sociétés françaises cotées et de leurs administrateurs et principaux dirigeants, en 1956, 1979 et 2009. Sur cette base, il revient sur deux problématiques explorées par Jean-Claude Daumas : la définition de l'entreprise familiale, jamais évidente, entre propriété et contrôle ; et les spécificités des entreprises et dirigeants familiaux. Prolongeant ses conclusions sur les Trente Glorieuses, le chapitre montre que le capitalisme familial n'a toujours pas disparu, mais s'est adapté : les politiques de distribution de dividendes, en particulier, ont perdu leur spécificité. C'est surtout le profil de leurs dirigeants et administrateurs - plus souvent héritiers, mais aussi relativement moins diplômés et plus rarement issus de la haute administration - qui continue à différencier les entreprises familiales des autres.

[en] This chapter is based on a systematic study of the 120 largest listed firms in France and their CEOs and directors in 1956, 1979, and 2009. We use this information to discuss definitions of family firms (based on property and/or control) and the peculiarities, or lack thereof, of these firms and their CEOs and directors. We expand Jean-Claude Daumas' conclusions on the 1950s-1970s, showing that family capitalism has not disappeared in France, but has adapted to financialization, for example by serving higher dividends. The CEOs and directors of family firms, however, still exhibit specific profiles: they come from slightly less prestigious schools but from more endowed families, and they have rarely worked for the administration.
 
 

Résolveur de liens