Type
Working paper
Titre
NEET Youth in the Aftermath of the Crisis
Dans
OECD Social, Employment and Migration Working Papers
Auteur(s)
CARCILLO Stéphane - Département d'économie (Auteur)
FERNANDEZ Rodrigo - Economics department (Auteur)
KÖNIGS Sebastian - Economics department (Auteur)
MINEA Andreea - Département d'économie (Auteur)
Éditeur
Paris : Organisation for Economic Co-operation and Development
Collection
OECD Social, Employment and Migration Working Papers : 164
Notes
DOI : 10.1787/5js6363503f6-en
ISSN
1815199X
Mots clés
Financial crisis, Living conditions of youth not in employment, Income-support policies
Résumé
EN | FR
Ce rapport présente un aperçu de la situation des jeunes dans les pays de l'OCDE depuis le début de la crise financière, en se concentrant principalement sur les conditions de vie et les caractéristiques des jeunes inactifs qui ne sont ni en emploi, ni scolarisés, ni en formation (NEET). Il fournit également des données sur la disponibilité, la couverture et l'efficacité des prestations sociales, et fait une synthèse de l'efficacité des interventions qui visent à améliorer la situation sociale, l'éducation et l'emploi des jeunes les plus défavorisés. Il se concentre sur les jeunes les plus défavorisés et les plus difficiles à placer. À ce titre, l'éventail des politiques visées est plus élargi que dans les études précédentes sur le même sujet, comprenant tout l’éventail des prestations sociales et un large panorama des interventions possibles, allant des services sociaux à l’emploi, en passant par l’éducation et la santé. Nous montrons que les taux de NEET n’ont pas encore retrouvé leurs niveaux d’avant la crise. Il existe cependant de grandes différences entre pays dans le chômage et l'inactivité des jeunes, qui ont été exacerbées par la récession. Réduire le taux de NEET est difficile pour les gouvernements. Les jeunes qui contribuent le plus au chômage et à l'inactivité restent sans emploi pendant de longues périodes et viennent généralement de milieux les plus défavorisés. Dans de nombreux cas ils ne recherchent pas d’emploi et ont des niveaux d'éducation faibles ou pas d’éducation du tout. Il existe pourtant des preuves que ces jeunes peuvent bénéficier d’un large éventail d'interventions ciblées, allant de programmes d'éducation spécialisée au mentorat.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT