Type
Article
Titre
De Georges Friedmann à Jean-Daniel Reynaud : l’installation de la « sociologie du travail » au Cnam (1959-1969)
Dans
Cahiers d'histoire du Cnam
Éditeur
Paris : Conservatoire national des arts et métiers
Volume
1
Pages
75 - 110 p.
ISSN
12402745
Mots clés
Histoire des sciences sociales, Sociologie du travail, Enseignement de la sociologie
Résumé
FR
Dans l’histoire des sciences sociales, celle des institutions de formation à la sociologie demeure un terrain à explorer. Cet article apporte une contribution à ce chantier. A travers l’étude d’une succession professorale, il s’agit d’analyser comment la sociologie, discipline en voie d’institutionnalisation à la fin des années 1950, entre au CNAM. En 1959, Georges Friedmann alors titulaire de la Chaire d’histoire du travail est nommé directeur d’études non cumulant à l’École pratique des hautes études. Il démissionne non sans avoir préalablement préparé sa succession. Georges Friedmann avait choisi son héritier en la personne de Jean-Daniel Reynaud, un jeune disciple du Centre d’études sociologiques. Cette succession, qui ne s’est pas faite sans difficultés, fut l’occasion d’installer la sociologie du travail dans un territoire propre, une sociologie du travail, non académique, en prise avec la vie professionnelle. Mais tout ne se joue pas dans ce moment "1959" : il faudra attendre dix ans après la nomination de Jean-Daniel Reynaud pour qu’un enseignement de sociologie du travail, identifié comme tel, soit reconnu dans le cadre de cette chaire qui est renommée, en 1969, "Chaire de sociologie du travail et des relations professionnelles".

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT