Type
Article
Titre
Les pratiques monétaires des ménages au prisme de la financiarisation
Dans
Critique internationale
Auteur(s)
LAZARUS Jeanne - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
LUZZI Mariana - Universidad Nacional de General Sarmiento [Los Polvorines, Buenos Aires] (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
4
Numéro
69
Pages
9 - 19 p.
ISSN
12907839
Mots clés
Institutions financières, Formel et informel, Economie domestique, Supports financiers
Résumé
FR
En 2014, divers colloques et symposiums  ont célébré les vingt ans de la publication du livre majeur de Viviana Zelizer, "La signification sociale de l’argent". Si cet ouvrage a marqué la sociologie économique et la sociologie dans son ensemble, c’est parce qu’il a ouvert la voie à un champ de recherche – la sociologie de l’argent, et notamment de l’argent domestique – dont il a en même temps légitimé l’autonomisation. V. Zelizer a montré que l’argent n’est pas neutre, qu’il a une odeur, une morale et des attaches qu’il convient d’étudier, mais elle a aussi décrit les efforts permanents des acteurs pour ne pas lui être soumis et l’adapter aux situations sociales ainsi qu’aux relations entre ses utilisateurs. Ses travaux ont donné leurs lettres de noblesse aux recherches sur l’économie domestique, alors que le renouvellement de la sociologie économique depuis la fin des années 1970 – en particulier autour de la notion d’encastrement – avait concentré son attention sur les espaces marchands, la production et la distribution : l’argent des ménages n’y apparaissait que sous la forme de la consommation et comme un sujet relevant de la sociologie de la famille. [Premier paragraphe]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT