Type
Part or chapter of a book
Title
Capital social, processus sociaux et capacité d'action collective
Author(s)
LAZEGA Emmanuel - Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (CLERSE) (Author)
Editor
Paris : Éditions La Découverte
Pages
213 - 225 p.
Abstract
FR
Il n’est pas rare de trouver des théories sur l’importance des relations sociales pour la capacité d’action individuelle. De ce point de vue, centré exclusivement sur l’individu, le capital social est défini comme un ensemble de ressources auxquelles les acteurs individuels ont accès grâce à leurs relations ou à leur position dans une structure relationnelle [Burt, 1992 ; Lin, 2001]. Il est plus rare, en revanche, de trouver des théories sur l’importance des relations sociales (en fait, des structures relationnelles relativement stables composées par ces relations sociales) pour la capacité d’action collective. Pourtant, il semble difficile de concevoir une action collective organisée qui ne s’appuie pas, par exemple, sur certaines formes de solidarité entre les membres du collectif. Cette solidarité peut être observée empiriquement, notamment, au travers de l’existence d’une réciprocité directe ou indirecte dans les échanges entre les membres du collectif (ou entre certains membres seulement). De ce second point de vue, cette solidarité est un processus social. On peut concevoir le capital social du collectif comme un ensemble de processus sociaux qui facilitent, sous certaines conditions, l’action collective. Le capital social apparaît dès lors comme une capacité collective identifiable par la présence de processus spécifiques, eux-mêmes reconstitués grâce à l’analyse des réseaux sociaux (...).
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT