Type
Article
Titre
Marine Le Pen fait ses meilleurs scores chez les ouvriers, dont un tiers dit avoir voté pour elle
Dans
La Revue Socialiste
Numéro
52
Pages
15 - 18 p.
ISSN
12942529
Mots clés
Front national, Marine Le Pen, Vote ouvrier
Résumé
FR
Le FN n’a pas attendu Marine Le Pen pour tenter de se débarrasser de son image extrémiste, son président a multiplié les procès envers ceux qui qualifient son parti d’extrême droite comme en témoigne cet extrait de son droit de réponse au Monde en 1995 : « Président de ce mouvement, je proteste une fois de plus contre cette qualification (d’extrême droite). Elle ne se borne pas innocemment à assigner au Front national une place sur l’éventail des partis. En science politique, elle a une définition bien précise qui, évoquant les ligues et les mouvements fascistes d’avant-guerre, se caractérise par le refus de la démocratie et des élections, l’appel à la violence, le racisme et la volonté d’installer le parti unique. Or, sur chacun de ces points, le Front national se distingue de l’extrême droite et même s’oppose à elle » (Le Monde, novembre 1995). Mais dans le même temps il multipliait les provocations antisémites. [Extrait]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT